NOTRE PROJET
TEMOIGNAGES

Ce voyage est organisé de manière à permettre aux jeunes de s’engager en tant que membre d’un groupe, de se dépasser de manière plus personnelle et d’aller à la découverte de nouveaux paysages, de nouvelles coutumes, etc.

 

En savoir plus...

 

Le COPS est pour moi un moyen de rentrer dans le monde du travail avec un soutient

NL

 

Lire tous les témoignages...

 

NOUS SOUTENIR

Ce projet nous tient à cœur, à vous aussi ?

 

Nous soutenir...

 

© 2017-2020 - Centre Pédagogique de Malivilliers

NOTRE PROJET

Le Centre pédagogique de Malvilliers (CPM) souhaite pouvoir offrir à ses élèves les plus âgés (15 à 18 ans), évoluant dans le cadre du Cycle d’orientation professionnelle et sociale (COPS), l’expérience d’une « aventure » à visées pédago-éducatives.


Appuyé par la direction du CPM, l’équipe pluridisciplinaire du COPS a donc concocté un programme de dix jours visant à explorer la côte bretonne en suivant, à pied, les sentiers allant de la côte des légendes au Goulet de Brest.


Les objectifs liés à ce projet sont divers et permettront aux vingt jeunes (filles et garçons) de se dépasser physiquement et mentalement tout en développant des compétences humaines et sociales.


Cette aventure est organisée de manière à permettre aux jeunes de s’engager en tant que membre d’un groupe, de se dépasser de manière plus personnelle et d’aller à la découverte de nouveaux paysages, de nouvelles coutumes, etc.
Les retours enthousiastes d’anciens élèves ayant vécu les précédentes expéditions ont su convaincre l’équipe du COPS du bien-fondé de cette démarche.


La marche s’est confirmée dans le choix pour de multiples raisons dont l’absence de problèmes techniques (matériel simple), l’approche intégrale du lieu visité, l’esprit de camaraderie, d’entre-aide, les possibilités d’échanges et de dialogues importantes avec les gens du lieu.


Les sentiers des côtes bretonnes, entre terre et mer, offrent un paysage riche, propice à la découverte de soi et de ses ressources personnelles.


Un tel projet demande une préparation importante. Ainsi, ce début d’année scolaire est consacré à sa mise en œuvre. Par des marches régulières, les élèves se préparent physiquement.
Par la confection de différents produits alimentaires et d’objets divers vendus sur les marchés, par des travaux effectués (ramassage de feuilles, préparation et vente de bois de feu, lavage de voitures) les jeunes participent activement au financement du projet.


De plus, chaque élève doit personnellement gagner la somme de Fr. 200.- en trouvant un « petit boulot » ou en économisant sur son argent de poche.


Il est cependant évident qu’un tel projet a un coût important et nous avons besoin de votre aide.


Nous sommes évidemment à votre entière disposition pour préciser notre projet et nos demandes de soutien.